Sélectionner une page

Les fêtes sont passées et la nouvelle année amène du mouvement dans nos chantiers ! Les acteurs des chantiers se sont rencontrés à plusieurs reprises afin d’avancer leurs différents projets. Certains ont été déposés en début d’année (janvier 2019) et d’autres viennent d’être déposés aujourd’hui à Centraide dans le cadre du Projet Impact Collectif.

Février 2019 : retrouvez les nouveaux portraits de territoires effectué par Centraide.

  • Suivi du plan d’intervention du projet de prototypage d’agence communautaire de placement : Judith analyse 135 agences d’emplois de Montréal et les répertorie en fonction de leurs domaines d’expertises et du nombre d’employés. Cette recherche permet d’identifier les services des agences déjà offerts sur l’Île-de-Montréal et à Côte-des-Neiges. Elle poursuit ses entrevues avec les dirigeants de quelques agences pour comprendre leur fonctionnement et les meilleures pratiques. Recherche en parallèle de divers modèles d’organisations en économie sociale. Zhara de la Maison de l’Innovation sociale (MIS) poursuit ses entrevues auprès des membres du comité opérationnel, des employeurs de Côte-des-Neiges et de partenaires potentiels pour approfondir nos connaissances sur leurs besoins et éventuelles collaborations possibles,
  • Recrutement de collaborateurs/TRICES par les membres de la TEC : proposition de la Maison de l’Innovation sociale (MIS) de collaborer à la co-création en atelier de récit numérique qui ne soit pas fait par les professionnels mais écrit et raconté par les participants en emploi et les travailleurs. Ces capsules deviennent des outils, des témoignages du vécu des résidents du quartier CDN en recherche d’emploi ou qui sont en emploi. Par la suite, l’un des ateliers proposés aidera à mieux définir le profil des bénéficiares que vise le projet de service de placement en emploi et auquel il s’adressera,
  • Travail actuel pour futur dépôt de projet PIC : Le projet de Halte-garderie mobile existe actuellement et il serait possible que ce modèle puisse répondre à d’autres besoins dont des services temporaires de garde pour les chercheurs d’emplois et pour les étudiants qui ont des cours le soir ou qui travaillent les fins de semaine et ont des enfants. Un projet pourrait être déposé en avril auprès de Centraide pour le PIC. Cette démarche fait l’objet de beaucoup de réflexions et de recherches par les acteurs du chantier. Notons que ce projet sera axé sur une demande de recherche de viabilité et de prototypage dans un premier temps. 

Le chantier est composé d’organismes communautaires, de l’Arrondissement et du ministère de l’emploi.

Suite à l’acceptation du projet déposé le 16 avril 2018 dans le cadre du Projet Impact Collectif (PIC)un financement pour l’embauche d’un-e agent-e de liaison a été perçu et les personnes du chantier travaillent en étroite collaboration pour obtenir les résultats escomptés.

CARTOGRAPHIE RÉALISÉE À PARTIR DES DONNÉES DE JUDITH :
  • Agences de placement réportoriées par nombre d’employés
  • Le projet Escouade salubrité  a été déposé en janvier 2019. Une réponse est attendue en février.
  • Le projet info-action familles sera déposé le 11 février 2019 : de façon globale, ce projet vise à rejoindre et mobiliser le maximum de familles de Côte-des-Neiges, en collaboration avec les organismes qui les desservent, afin de favoriser leur implication dans l’amélioration de leurs conditions de logement. Plus spécifiquement, ce projet vise à créer des outils et des activités destinées aux familles. Ce projet prévoit l’embauche d’unE organisateur-trice communautaire : son rôle sera d’organiser des activités collectives et de faire des interventions individuelles (la personne référera aux services et organismes logement ainsi qu’aux 3 intervenantEs terrain de l’escouade salubrité). 5 objectifs prévus – 13 activités liées.
  • Le chantier travaille toujours sur le projet de clinique santé logement.
  • Le chantier est en phase d’analyse du projet de Permis de location.

Le chantier est composé d’organismes communautaires logement et familles, du CIUSSS, de l’OMHM, de l’Arrondissement, de la Direction régionale de santé publique et de la SPVM. Comme sur le chantier logement abordable, il y a beaucoup d’intérêt et d’implication des acteurs autour de la table.

Suite à l’acceptation du projet déposé le 16 avril 2018, un financement pour l’embauche d’un-e organisteur-trice communautaire logement a été perçu et les personnes du chantier travaillent en étroite collaboration pour obtenir les résultats escomptés.

  • Allan Gaudreault le chargé de projet nous a fait sa deuxième présentation des modèles de logement abordable. Le projet devrait se terminer fin février et une activité de partage des connaissances sera mise en place.

Le chantier est composé d’organismes communautaires en logement, des groupes de ressources techniques, des OSBL d’habitation, de l’Arrondissement, de l’OMHM, du CIUSSS et des résidents. On note beaucoup d’enthousiasme et une forte implication des acteurs dans ce chantier.

Suite à l’acceptation du projet déposé le 16 avril 2018un financement pour le projet de recensement a été perçu et les personnes du chantier travaillent en étroite collaboration pour obtenir les résultats escomptés.

  • Depuis la rencontre du 28 novembre 2018, les idées se sont transposées en mots pour faire avancer les travaux du chantier. Le résultat de cette première ébauche de projet a été présenté aux membres lors de la rencontre du 28 janvier. Suite aux commentaires reçus, il a été convenu de revoir cette ébauche pour soumettre une version qui intégrait les commentaires des membres actifs,
  • Une volonté forte d’inclure d’autres membres pour dynamiser le chantier est aussi ressortie des discussions. Des démarches en ce sens sont amorcées pour inclure une plus grande diversité d’acteurs pour que la demande en cours de co-construction soit plus riche, mais surtout suscite l’engagement des acteurs pertinents pour mettre fin aux barrières linguistiques,
  • Un travail intense sera réalisé pour tenter un dépôt pour le 15 avril. 

Les acteurs du chantier sur les barrières linguistiques se sont rencontrés ce mercredi 28 novembre 2018 afin de faire le point sur ce qui a été fait jusqu’à présent et donner les suites nécessaires pour le bon fonctionnement du chantier et futurs projets PIC liés. Le chantier est composé d’organismes communautaires.

Aucun dépôt de projet n’a encore été effectué.

  • Les organismes du chantier se sont réunis à quatre reprises avant de présenter une première ébauche du projet au comité de suivi du PSQ. Le comité de suivi a demandé certains ajustements qui visaient notamment à recentrer le projet vers une participation dynamique et inclusive des citoyenNEs au projet. Le chantier est retourné à la table à dessin et a procédé à plusieurs modifications juste à temps pour déposer le 11 février. Le projet se décline en 3 volets :
  • Un premier volet consiste à créer un espace ouvert à la communauté regroupant des activités de transformation alimentaire et de concertation à l’échelle locale. Ces activités se dérouleront dans les différentes installations culinaires réparties dans le quartier Côte-des-Neiges. Les ateliers seront animés par les participants et ceux-ci auront l’opportunité de faire preuve de leadership et pourront partager leurs connaissances avec les autres.
  • Un second volet consiste à créer un espace ouvert à la communauté regroupant des activités de production agricole et de concertation à l’échelle locale. Les membres de la communauté pourront s’inscrire aux différents ateliers proposés pour apprendre à cultiver et partager autour d’un jardin. Cette série d’ateliers est conçue pour que les participants développent les techniques et connaissances en fonction du rythme de leurs jardins. Ces activités se dérouleront dans les différentes installations et initiatives agricoles réparties dans le quartier Côte-des-Neiges.
  • Un dernier volet assurera un arrimage des deux initiatives de quartier en lien avec l’accès aux fruits et légumes frais (Boîte de sésame de Promis et Marché social itinérant de MultiCaf). Le projet Boîte de sésame sera bonifié en mettant en place un réseau de points de distribution de boîtes de fruits et de légumes frais, de bonnes qualités à prix juste, dans tout le territoire du quartier Côte-des-Neiges (CDN) et la création d’une plateforme web pour faciliter les inscriptions au service, les commandes, les paiements en ligne pour ceux et celles qui le désirent.

Le chantier est composé d’organismes communautairesdu CIUSS et de la Table de concertation sur la sécurité alimentaire de Côte-des-Neiges.

Aucun dépôt de projet n’a encore été effectué.