Sélectionner une page

La CDC a accueilli depuis peu trois nouvelles personnes dans le cadre du Projet Impact Collectif (PIC).

 N’hésitez pas à venir les rencontrer dans nos bureaux :

Le temps file et nous sommes à mi-parcours du PIC, deux ans et demi après son lancement. Centraide a publié en septembre dernier son rapport d’activités du PIC 2017-2018 qui relate les réalisations des quartiers et du comité de pilotage. 

  • Bienvenue à Judith Racine, agente de liaison qui a commencé à travailler depuis lundi 19 novembre 2018.
  • Travail actuel pour futur dépôt de projet PIC : Proposition de pérenniser le projet de HGM pour en faire une ressource autonome au service des familles de CDN en portant un projet PIC afin de mettre sur pied une HGM à CDN – Qu’est-ce que la Halte-Garderie Mobile ? C’est un projet commun porté par plusieurs organismes membres de la Table Famille. La HGM comporte 2 volets : c’est un tremplin vers le marché du travail pour les habitants de CDN issus de l’immigration et c’est une ressource pour les organismes et institutions du quartier afin de favoriser les activités de recherche d’emploi et la participation aux activités pour les parents.
  • Suivi du plan d’intervention du projet de prototypage d’agence communautaire de placement :une idée intéressante mais un travail de longue haleine. Nous sommes à l’étape de cartographier les modèles d’agences d’état, privées et communautaires. Nous devons établir des benchmarks et rencontrer des employeurs afin de définir leurs besoins et pour récolter leurs visions. Le sous-comité opérationnel (SCO)* s’est rencontré le 13 novembre 2018 et une analyse des services et modèles existants (profil et fonctionnement) ici et ailleurs est en cours. Environ 300 organisations sur l’ensemble métropolitain (28 sur l’ensemble de CDN). Suite ? travail complémentaire de Judith et du sous-comité afin de discerner les besoins de ce qui pourrait être apporter pour une potentielle agence communautaire de placement. A long terme, l’agence pourrait devenir une entreprise d’économie sociale et être autonome. *SCO : Formé par des représentantEs des organismes en employabilité (ALAC, Centre de recherche d’emploi, Carrefour jeunesse emploi, PROMIS, Multi-Écoute et Renaissance)
  • Une proposition de former un comité d’évaluation au sein de la Table emploi dans un contexte collectif a été soulevé. Multi-Écoute, Renaissance et le Carrefour jeunesse emploi se proposent pour former ce comité.Une réflexion est en cours.
  • BINAM : perspectives pour la présentation de projets futurs. Audrey Badi nous a présenté le BINAM (mission et actions) ainsi que son mandat et les attentes. Recommandations au mois de juin et début des financements opérés par le BINAM à l’automne prochain (2019).

Le chantier est composé d’organismes communautaires, de l’Arrondissement et du ministère de l’emploi.

Suite à l’acceptation du projet déposé le 16 avril 2018 dans le cadre du Projet Impact Collectif (PIC)un financement pour l’embauche d’un-e agent-e de liaison a été perçu et les personnes du chantier travaillent en étroite collaboration pour obtenir les résultats escomptés.

  • Une première rencontre d’échange avec Allan Gaudreault a eu lieu le 5 novembre 2018. Il a alors présenté 21 modèles de logement social ou abordableutilisés, en développement au Québec, Colombie-Britannique, Ontario, Royaume-Uni, États-Unis, Australie et la France.
  • Lors de cette rencontre, les acteurs du chantier ont échangé sur les différents projets dont par exemple des projets de logement abordable pour aînéEs avec services, des fiducies foncières, des maisons de chambres et des programmes d’acquisition des logements locatifs.
  • Cette réflexion permet de voir ce qui se fait déjà et permet de réfléchir sur les futurs axes de travail. Les acteurs du chantier ont déterminé les modèles les plus pertinents afin de les réduire au nombre de 15. Allan créera des fiches synthèses sur ces modèles pour une facilité d’échange d’informations et de consultation par tous.
  • Le 11 décembre prochain aura lieu la deuxième rencontre d’échanges avec Allan Gaudreault et les membres regarderont plus en détail les divers modèles.
  • N’oublions pas que ce travail de recherche est de longue haleine ! Il est prévu de terminer le projet fin janvier, activité de partage en février ou mars

Le chantier est composé d’organismes communautaires en logement, des groupes de ressources techniques, des OSBL d’habitation, de l’Arrondissement, de l’OMHM, du CIUSSS et des résidents. On note beaucoup d’enthousiasme et une forte implication des acteurs dans ce chantier.

Suite à l’acceptation du projet déposé le 16 avril 2018un financement pour le projet de recensement a été perçu et les personnes du chantier travaillent en étroite collaboration pour obtenir les résultats escomptés.

  • Bienvenue à Eve Torres, organisatrice communautaire logement ! Elle a commencé lundi 26 novembre 2018 et est déjà en train de travailler sur divers projets liés au chantier.
  • Beaucoup de réflexions et de travail sont en cours concernant les 2 projets : un projet d’interventantEs de terrain en matière d’insalubrité et un projet info-action pour des familles. Le chantier espère pouvoir déposer un projet PIC en décembre prochain.
  • Le chantier travaille fort sur le projet de clinique santé logement. Une proposition de projet a été déposé auprès du CIUSSS et il y a maintenant un groupe dans le quartier qui est prêt à porter le projet et offrir ses locaux pour le développement de cette clinique santé logement. Rappelons que ce projet local permettrait aux résidentEs vivant dans des logements insalubres qui sont référés par des organismes partenaires d’obtenir une évaluation de leur état de santé ainsi que les suivis médicaux nécessaires.
  • Le chantier mettra sur pied bientôt un comité de travail sur les permis de location. Ce type de programme qui existe à Toronto, Halifax et Los Angeles requiert l’obtention d’un permis de location pour des logements locatifs qui est lié à une inspection obligatoire

Le chantier est composé d’organismes communautaires logement et familles, du CIUSSS, de l’OMHM, de l’Arrondissement, de la Direction régionale de santé publique et de la SPVM. Comme sur le chantier logement abordable, il y a beaucoup d’intérêt et d’implication des acteurs autour de la table.

Suite à l’acceptation du projet déposé le 16 avril 2018, un financement pour l’embauche d’un-e organisteur-trice communautaire logement a été perçu et les personnes du chantier travaillent en étroite collaboration pour obtenir les résultats escomptés.

  • Les acteurs du chantier se sont rencontrés ce mercredi 28 novembre afin de remettre à niveau le chantier et de réfléchir à un projet.
  • Une belle énergie s’est ressentie lors de cette rencontre et une idée de projet à émerger. Afin de développer l’offre de service en francisation en diversifiant divers types d’offres et d’accroître les liens de collaboration école-famille-communauté un projet s’est dessiné : les intervenants communautaires d’intégration linguistique (ICIL). Cela consisterait, entre autres, à recruter une équipe de personnes multilingues qui ferait connaitre les ressources en francisation du quartier aux familles isolées dans leur langue maternelle et de créer des occasions de pratiquer le français (activités). Ce projet comporterait plusieurs étapes comme de recherche, de concertation, de recrutement et formation ainsi que l’étape importante d’implantation.
  • Une étude du projet va être faite plus amplement pendant les mois de décembre et janvier afin de déposer un projet PIC en février 2019.

Les acteurs du chantier sur les barrières linguistiques se sont rencontrés ce mercredi 28 novembre 2018 afin de faire le point sur ce qui a été fait jusqu’à présent et donner les suites nécessaires pour le bon fonctionnement du chantier et futurs projets PIC liés. Le chantier est composé d’organismes communautaires.

Aucun dépôt de projet n’a encore été effectué.

  • Les acteurs du chantier se sont rencontrés et ont réalisé un inventaire des projets, initiatives et services offerts par le réseau communautaire à Côte-des-Neiges en lien avec les activités du système alimentaire.
  • L’objectif premier est de réaliser l’action 3 de leur stratégie d’action du PSQ.
  • L’embauche d’une ressource est nécessaire à ce stade-ci pour :
    • finaliser et documenter l’inventaire en lien avec les activités du système alimentaire,
    • élargir la recherche aux différents services communautaires qui assurent l’essentiel autre qu’au niveau alimentaire.
  • Le chantier est rendu à sélectionner le ou les projets qui mettront en branle le grand chantier autour de la question alimentaire. Différentes politiques ou actions locales et régionales sont actuellement prises en considération dans la suite de nos travaux :
    • Programme de soutien à l’amélioration de l’accès aux fruits et légumes à Montréal de la Direction régionale de la santé publique,
    • Développement du système alimentaire montréalais,
    • Politique sur les saines habitudes de vie de l’arrondissement CDN/NDG.
  • Le chantier travaille fort afin de déposer un projet PIC pour février 2019.

Le chantier est composé d’organismes communautairesdu CIUSS et de la Table de concertation sur la sécurité alimentaire de Côte-des-Neiges.

Aucun dépôt de projet n’a encore été effectué.